La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le manifeste du nouveau parti… écologiste

Par      • 16 Sep, 2010 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

Étymologiquement, un manifeste est l’émanation de la volonté de Dieu. En France, après qu’ils étaient le fait des Princes, les manifestes furent le fait de simples manants. Le seul manifeste que j’ai eu l’occasion de lire alors que j’usais mes culottes sur les bancs de l’école confessionnelle fut le Manifeste du Parti Communiste de Karl Marx et de Friedrich Engels. Je ne ferais pas injure aux rédacteurs du manifeste du futur parti écologiste que de ne pas chercher à faire de comparaison.

Le diagnostic

Dans ce manifeste, le diagnostic qui est réalisé sur l’état de la société occidentale capitaliste n’a rien à envier avec le film de Nicolas Hulot. A la sortie du syndrome du Titanic, Dany Cohn-Bendit avait alors fustigé le totalitarisme de la radicalité écologique. La vision du manifeste quant à la société écologique est totale, voir totalisante : « Cette réponse ne peut être que globale. » Toutefois, le projet doit être « désirable« . Voilà la différence fondamentale avec l’animateur d’Ushuaïa !

Contradictions

Après avoir renvoyé libéraux et les archéo-socialistes (???), les auteurs du texte (???) précisent leur pensée en matière de stratégie électorale : « L’écologie politique est donc conduite à envisager ses alliances avec les partis de gauche. » Et pourtant, rien, mais rien ne laissait présager une telle conclusion : ils sont tous pourris… sauf à gauche ! ;+)

La nouvelle (???) écologie politique « puise ses sources dans les valeurs constitutives du patrimoine de l’humanité telles qu’elles ont été conquises de haute lutte par les mouvements ouvriers, paysans, féministes, régionalistes et progressistes : liberté de conscience, libertés publiques, égalité des droits et des devoirs entre tous les êtres et tous les genres, refus de l’oppression et des discriminations, solidarité entre les personnes, les peuples et les générations, équité économique et sociale, dignité inaliénable de chaque être humain, responsabilité, autonomie et libre arbitre, respect des minorités quelles qu’elles soient, impératif de justice, primat du droit et de la démocratie, priorité à l’éducation, sollicitude aux autres, altruisme, non violence, laïcité, tranquillité publique, licence à la création artistique.  » Une tirade digne d’Adam Smith ou de Ricardo ! Le libéralisme, c’est aussi ça, l’héritage de l’écologie politique.

La nouvelle écologie politique « se revendique clairement de la tradition universaliste.[…] Le créneau est étroit. Entre progrès soutenable et décroissance sélective, universalisme et diversité, […] » Entre universalisme et communautarisme ? Pour l’occasion, il me semble difficile de parler encore de créneau et encore moins d’étroitesse.

La signature

Là, franchement, c’est le grand mystère. Les trois X en forme d’équerre évoquent au choix…

  1. l’équerre de la Franc-Maçonnerie ?
  2. Le Père, le Saint-Esprit et Amen ?
  3. les trois valeurs de l’écologie politique (autonomie, responsabilité , solidarité) ?
  4. la signature de trois personnes qui ne savent ni lire ni écrire ?
  5. n’importe quoi ?

Addendum du 19 septembre 2010

Ce document a été rédigé par Jean-Paul Besset, co-fondateur d’Europe Ecologie. Nous étions nombreux à avoir reconnue sa patte.

Crédit photos : Arts et symboles, Manifeste

Voie Militante Voie Militante

Tags :

5 Réponses »

  1. Je vote 1 ! ;+)
    Un mélange de toutes les tendances pour faire plaisir à tout le monde… minable !

  2. ce grand mélange des genres est un grand exercice de contorsionniste. j’ai du mal, non pas au dos mais à la tête, j’y comprends rien, faut dire que les discours sectaires ça n’a jamais été mon truc.
    mais en faisant un effort j’y vois le fond du texte, tout le monde (politique) il est méchant, mais y en a qui sont moins que d’autres alors comme y a que nous qui sommes gentils alors on veut bien des moins méchants parce que eux, peut être qu’ils viendront dans le droit chemin, dans la vérité d’EE.

    ben c’est tout un programme,

    j’attends avec impatience la grande messe de novembre.

    les adhérents d’EE risquent d’être une bande d’enfants de coeur bons à porter les cierges de leurs grands prêtres

    Chirac en qq mots « la maison brule » en a dit beaucoup plus que nos tendres écolos