La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La cyberdéfense : nouvelle ligne Maginot

Par      • 27 Mar, 2013 • Catégorie(s): Monde  Monde    

Le désengagement à venir des forces américaines du détroit d’Ormuz devrait nous obliger à renforcer nos forces de projection sur les terrains extérieurs, si nous ne voulons pas être réduits à l’état de pays sous-développé. Avec un seul porte-avions, sans avion et bateau cargo, avec aussi peu d’avions ravitailleurs, nous ne sommes plus en capacité d’assurer nos intérêts stratégiques. Il serait même question, nous dit-on, de vendre notre unique porte-avions et de construire une armée sans char. C’est un nouveau concept. Imaginons des émeutes – à venir ? – qui se passent mal. Les chars auraient pourtant de quoi calmer quelques impétrants ! En 1966, l’effort de défense représentait 4.66% de notre PIB. Nous en sommes à 1.59% en 2012 !!! Nous n’aurions pas pu intervenir militairement en Libye sans le soutien des Américains.

Chiffons rouges

La guerre est une affaire trop importante pour être confiée à des militaires !A la manière de Dennis Hopper haranguant ses compagnons d’infortune (1), nos capitaines de pédalo qui ont conduit au destin de la France nous expliquent aujourd’hui que la menace aurait disparu avec l’effondrement du mur.  Aurions-nous déjà oublié l’ex-Yougoslavie, les guerres en Irak et en Afghanistan, les opérations de police conduites par la France en Afrique ? Notre oligarchie a bien tenté de nous agiter des chiffons rouges. Il y eut tout d’abord l’Europe de la Défense. En dehors de quelques accords d’inter-coopération ici avec le Royaume-Uni et là avec l’Allemagne, l’idée d’une défense européenne est enterrée du fait de l’incapacité de concilier des intérêts stratégiques divergents (2) !

A la manière d’André Maginot en 1928, nos huiles auraient fait de la cyberdéfense une priorité nationale. Ça occupe et coûte bien moins cher qu’un porte-avions ! Dans le même temps, nos entreprises font ce curieux choix de fournir l’ensemble de leurs données d’activité à Amazon, Google et Microsoft, des entreprises de droit américain soumises au Patriot Act. La cyberdéfense n’est pas une question militaire.  La défense est avant tout une attitude, une conduite, un comportement dont l’objet est de se préparer au risque pour en minimiser l’impact lorsqu’il survient. Quels sont les risques aujourd’hui ? De voir disparaître nos agriculteurs, nos industriels, nos services. Nous serions bien inspirés de réfléchir aux conséquences de l’empilement de règles et de procédures inutiles poussées par des partenaires très convaincants, qui constituent l’une des principales entraves à notre développement économique.

Comme la ligne Maginot, comme l’arme atomique, comme la défense européenne, la cyberdéfense est un leurre. Sans moyens militaires conventionnels, une armée ne sert à rien. La France peut-elle aujourd’hui ne plus avoir d’armée ?

Source : Le Monde

(1) Prenez le temps de revoir l’excellent film Waterworld de Kevin Costner !
(2) Prenez le temps de regarder la vidéo de la conférence que Jean-Michel Quatrepoint tenait à l’IHEDN à l’occasion de la sortie de son livre « Mourir pour le Yuan ». Vous comprendrez un peu mieux !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

13 Réponses »

  1. Le monde entier augmente les dépenses d’armement, l’environnement proche , c’est à dire méditerranéen est de plus en plus déstabilisé. Pendant ce temps, sous les pressions de l’Allemagne on réfléchi à diminuer les dépenses d’armement. Il y a des choses qui me gênent la dedans…

  2. Surtout qu’en Europe, seule l’armée Française reste encore à peu près opérationnelle aujourd’hui, l’armée Britannique étant revenue « exsangue » de ses trop longues missions en Irak et en Afghanistan… Même chose pour la dissuasion nucléaire H24.

  3. @Yann

    L’Allemagne est devenu le 1er exportateur d’armes de l’Union Européenne.

    @Emmanuel

    Les Chinois ont récemment demandé aux Américains de diminuer leurs dépenses militaires s’ils voulaient encore qu’ils leur financent leur dette.

  4. @Denis

    Je sais et c’est cohérent avec la volonté de l’oligarchie allemande de détruire l’industrie des autres pays européens afin de renforcer la sienne. Une forte baisse du budget de la défense française c’est moins d’industrie militaire dans notre pays, c’est aussi plus d’achats potentiels à l’Allemagne!
    Par exemple le FAMAS sera le dernier fusil fabriqué en France car le prochain sera probablement acheté …à une société Allemande (ou peut être belge ou autre européenne).

  5. @ vous 3.
    hier soir,le président de la république a affirmé que le buget 2012 ( 30 milliards !! – combien pour l’Education Nationale….) de la défense nationale serait reconduit en 2013.je suis un peu,mais non,je suis très étonné de vous voir faire la com et la promo des « marchands de canons » -:))….voici quelques années,celles de la guerre dite « froide »,la gauche pacifiste et bien pensante hurlait contre les dépenses militaires et meme contre la « frappe nucléaire de dissuasion » en particulier la gauche de la gauche comme on dirait aujourd’hui.il est vrai que en quelques minutes georges MARCHAIS par un tour de passe passe dont il avait le secret virait sa cutie et déclarait depuis les bords ensoleillés de la mer noire
    qu’il était POUR l’arme nucléaire au nom de la défense NATIONALE…………..
    enfant,mon père m’a fait visiter à BREST le chantier,impressionnant des 2 porte-avions jumeaux FOCH et CLEMENCEAU.savez vous que dans les années 60 il aura fallu 10 ans pour construire ces vaisseaux de la « royale »….
    10 ans de financements très très lourds.il est vrai que l’arsenal de brest poumon de la ville employait 5000 (cinq mille !)
    ouvrier du port ce qui veux dire que chaque famille brestoise avait au moins un des siens salarié de la DCAN.aujourd’hui
    l’activité militaire du port de BREST est proche de O.
    enfin ces 2 porte-avions aujourd’hui à la ferraille auront servi à quoi pendant une trentaine d’années ????

  6. @ Yvon,

    Le Foch et le Clemenceau ont été déployés sur des théâtres comme le Liban, la 1ère Guerre du Golfe, la Yougoslavie et ont été des outils de dissuasion sur toutes les mers du monde.
    Des milliers de personnes ont travaillé à la maintenance de ces 2 navires car de tels bâtiments passent 50% de leur vie en entretien et maintenance.
    L’activité du port militaire de Brest n’est tout de même pas proche de 0 même si le CDG n’y est pas stationné… et la Royale a 2 fois moins de bâtiments qu’il y a 30 ans. Ce qui est proche de 0 c’est l’activité de l’Arsenal (DCNS), car la fabrication et l’entretien des bâtiments est souvent sous-traitée dans des pays comme la Pologne.
    Imaginons un instant l’Europe sans défense dans 20 ans alors que Russes et Chinois s’arment à tout va et que les Etats Unis ne regardent que du côté du Pacifique…
    La Défense Nationale n’est pas la chasse gardée des partis de droite.

  7. @ emmanuel,

    ok pour dire que la défence nationale,et donc l’indépendance nationale ne sont pas la chasse gardée des partis de droite.ok aussi pour dire que de tels batiments passent 50 % de leur vie en entretien et maintenance ce qui explique aussi qu’ils étaient 2.aujourd’hui c’est encore l’argument utilisé par le commandement militaire pour demander la construction d’un 2ème CH.DEGAULLE. ok enfin pour rappeler que ces porte-avions ont été déployés au liban ,la yougoslavie.je le sais d’autant mieux que j’avais un fils en « OPEX » sur le terrain yougoslave puis au kosovo…..
    la difficulté pour les partis de gauche est de concilier pacifisme et soutien à l’emploi dans les industries de l’armement qui génèrent une forte main d’oeuvre,vitale pour les collectivités territoriales.il suffit d’observer les réactions des élus lors par ex de la « fermeture de casernes ou bases militaires »…
    enfin à gauche il était de tradition de calculer le nombre de lycées/collèges pouvant etre construits pour le cout d’un porte-avion ou d’un mirage -:).pour l’activité 0 je parlais également de l’arsenal militaire.je vois encore la « jeanne » d’arc
    au mouillage sous le pont de recouvrance.

  8. @Yvon

    Discussion inter-générationnelle très intéressante !

    Sache que j’ai été objecteur de conscience. Je suis de ceux qui pensent que la défense est une affaire trop importante pour être confiée à des militaires. J’ai toujours été un chaud partisan de la défense civile.

    Pendant 50 ans, l’Occident a pillé les pays du Sud par la puissance militaire et donc politique. Depuis 1973, j’ai cru comprendre que le rapport de force s’est quelque peu inversé et c’est tant mieux. Pour autant, nous avons besoin d’uranium (opération de polices militaires au Mali et au Tchad), de pétrole et de gaz (Libye ???). Je ne t’ai pas lu ou entendu critiquer l’intervention française au Mali. C’est moins cher de faire une guerre pour Hollande que de financer l’isolation des bâtiments et des habitations. Et puis, en diminuant nos consommations d’énergie, ça ne fait pas rentrer la TVA et les autres taxes !!! Maintenant, si nous sommes capables de nous nourrir et de produire notre énergie de manière « autonome », alors en effet, à quoi sert l’armée ?

    Nous ne vivons pas au pays des bisounours. Pas encore.

  9. @ denis

    salut denis.non seulement je ne critique pas l’intervention française mais j’approuve la décision d’homme d’état de notre président hier »capitaine de pédalo » devenu par la volonté du peuple et de part notre constitution « chef des armées ».à toutes les raisons nationales ou internationales qui à mes yeux justifie mon approbation de l’intervention du pays de la défense des droits de l’homme pour la liberté d’un peuple et d’une nation j’en ajoute une plus perso.il se trouve en effet que mon fils ainé travaille et vit à BAMAKO depuis plusieurs années,capitale ou il a fondé une nouvelle famille qui me donne la joie et le bonheur d’etre grand père d’une petite malienne .ceci pour te dire que sans l’intervention française BAMAKO et le MALI tout entier sombraient dans l’horreur absolue.il s’en ai fallu de peu : 48h. !!!……..
    le net nous a permis de correspondre dans l’angoisse et la peur durant plusieurs semaines.
    merci la france entend on à BAMAKO…..ce n’est pas rien !.un dernier mot pour tous les otages : on pense à eux !

  10. @Yvon

    Les droits de l’homme au Mali, c’est l’uranium au Niger ! Il fallait sécuriser les salariés travaillant pour Areva.

  11. @ denis

    un peu court,non ??…bon we

  12. @Yvon
    En effet un peu court je suis d’accord. Le Mali possède aussi du gaz, or, uranium, pétrole, fer, phosphates et manganèse ;-)

    Pour ce qui est de la démocratie ce n’est pas gagné, par exemple le vendredi 08 février 2013, pendant que l’armée française boutait les fâcheux au nord, le corps de bérets verts et celui de bérets rouges s’ affrontaient au 33è régiment des commandos parachutistes à Djicoroni. De plus l’état de dénuement post guerre est tel qu’organiser des élections à court terme est une plaisanterie, mais je comprends que pour des raisons politiques Hollande soit obligé de l’annoncer.

  13. @Yvon

    C’est parfois bien meilleur de faire court ! ;+)

Laisser une Réponse

*