La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les fédéralistes européens étaient bien financés par la CIA

Par      • 8 jan, 2014 • Catégorie(s): Europe  Europe    

Ambrose Evans-Pritchard journaliste à “The Telegraph” nous explique comment le processus de construction de l’Europe fédérale fut initié et surtout financé par les services secrets des Etats-Unis.  

Ambrose Evans-Pritchard journaliste à “The Telegraph”

Des documents américains déclassifiés montrent comment l’ancêtre de la CIA a, dans les années 50, menée une campagne visant à créer une Europe unie en finançant et dirigeant les mouvements fédéralistes européens. Ces documents ont été trouvés par Joshua Paul, chercheur à l’Université Georgetown de Washington.

 

Quelques éléments notables de l’article

Les documents confirment les soupçons exprimés à l’époque que l’Amérique s’activaient en coulisses pour pousser la Grande-Bretagne à intégrer un état européen”.

Général William J Donovan

Une note de service, datée du 26 Juillet 1950, donne les instructions d’une campagne de promotion d’un parlement européen à part entière. Il est signé par le général William J Donovan alors chef de l’OSS, ancêtre de la CIA.”

L’outil principal de Washington pour façonner l’ordre du jour européen était le Comité américain pour l’Europe unie (ACUE), créé en 1948. Le président était Donovan un avocat privé. Le vice-président était Allen Dulles, futur directeur de la CIA dans les années cinquante. Le comité comprenait aussi Walter Bedell Smith, le premier directeur de la CIA et une liste de fonctionnaires des services secrets US.”

Comité américain pour l'Europe unie (ACUE), créé en 1948.

Le Mouvement Européen-France (ME-F) est une association qui regroupe, au delà de leur appartenance politique, les hommes, les femmes et les associations qui souhaitent s’engager en faveur de la construction européenne dans une perspective fédérale. (source : http://www.mouvement-europeen.eu/)

Les documents montrent que ce comité a financé le Mouvement européen, organisation fédéraliste la plus importante des années d’après-guerre. En 1958, par exemple, il a fourni 53,5 % des ressources du mouvement.”

Les dirigeants du Mouvement européen – Retinger, le visionnaire Robert Schuman et l’ancien premier ministre belge Paul-Henri Spaak – étaient tous traités comme des salariés de l’organisation américaine. Mais le rôle des États-Unis a été géré comme une opération secrète.

Robert Schuman

Note: Durant la période troublée de la fin de la “drôle de guerre” Robert Schuman vota les pleins pouvoirs à Pétain et fut même pendant quelques semaines membre dans son premier gouvernement. 

 

Le financement de ACUE provenait des fondations Ford et Rockefeller, ainsi que des groupes d’entreprises ayant des liens étroits avec le gouvernement américain.

 Remarques

  • Il faut bien sur replacer tout cela dans le contexte de Mac Carthysme de l’époque, l’Amérique avait peur de l’URSS et voulait tout naturellement vassaliser et renforcer son “limes”.  Les soviétiques encore plus paranoïaques  jouaient de la même partition en finançant  les partis “frères”.
  • Le problème de cette vision américaine d’un état fédéral de type “hamiltonien” est qu’elle est plaquée sur un ensemble européen de maintenant 400 millions d’habitants, multilingue et multiethnique riche de vieilles et jeunes nations. C’est complètement différent des 2.5 millions d’habitants du pays neuf de langue anglaise qu’était les “Etats Unis d’Amérique” lors de sa fondation.
  • Une vison d’orientation plus Jeffersonienne aurait été plus réaliste pour l’Europe. Cette autre Europe confédérale tenant compte des réalités nationales, aurait put s’inspirer de la vision du plan Fouchet en 1961, validé par De Gaulle et Adenauer, mais torpillé efficacement par les USA à travers entre autres Schuman, on comprend mieux maintenant comment et pourquoi.
  • Le peu de bruit que fait cet article prouve bien que la gauche est morte.
  •  On a préféré adapter le réel au modèle plutôt que le modèle au réel. Le réel toujours fidèle reviendra.

Voie Militante Voie Militante

Les fédéralistes européens étaient bien financés par la CIA
1 vote, 5.00 avg. rating (98% score)

Tags : , , , , , , , , , , , ,

3 Réponses »

  1. Merci à Yann pour ce bref exposé efficace. Enfin, on se sent un peu moins seul tout d’un coup.
    “Le peu de bruit que fait cet article prouve bien que la gauche est morte.” j’ai fait ce constat depuis plus de vingt ans,
    mais je compatis sincèrement à l’épreuve de ceux qui l’entreprennent aujourd’hui seulement.
    Mais quelle liberté et quelle légèreté après !

  2. @Yann
    Puisque l’analyse du passé semble prendre une telle place dans votre positionnement politique, il serait bon de rappeler aussi :
    * qu’une politique qui met en exergue les différences au détriment des similarités et des convergences n’a jamais mené au meilleur.
    * qu’une analyse politique basée principalement sur des arguments culturels ou religieux est au pire mensongère, au mieux insuffisante.

    Les vrais challenges sont politiques, économiques, écologiques, démographiques… mais sûrement pas culturels ou religieux.

    Ceci dit, l’info. est bien intéressante et j’espère que l’on aura l’occasion d’en apprendre plus dans les prochains jours et semaines.

    Le lien de l’article de références est http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/1356047/Euro-federalists-financed-by-US-spy-chiefs.html

  3. @Kelson

    Merci pour le rappel du lien de l’article de référence qui aura sauté a un moment.

    Non je n’appel pas de mes vœux “une politique qui met en exergue les différences au détriment des similarités”.J’appel tout au contraire une politique qui tienne compte des différences ce qui est très très différent. Par exemple pour moi une monnaie unique sans redistribution est une absurdité mortifère!
    Les différences sont une réalité de la vie humaine qui font d’ailleurs souvent sa richesse Nier les différences entre humains c’est faire le lit de Procuste. Les tentatives de bâtir les hommes nouveaux similaires et “égaux” ont toutes créées des Barbares. Les acculturations (et pas déculturations!) sont bien sur possibles mais tout cela prend énormément de temps (la France est une Nation de nations qui à mis un tout petit peu plus de 40 années pour se constituer).

    “Les vrais challenges sont politiques, économiques, écologiques, démographiques… mais sûrement pas culturels ou religieux.”
    Comment arriver vous a dissocier tout cela?

    Comment arrivez vous a dissocier Politique et culturel??? a moins que pour vous il n’y a une seule façon objective de diriger les pays avec des experts donc pas d’alternatives? d’ailleurs a quoi sert la démocratie dans cette idée?.
    religieux : Expliquer cela aux islamistes dans divers parties du monde, bon courage!. Et sortez un peu d’Europe et vous verrez que le monde est souvent peuplé de gens pour qui la religion est fondamentale.
    Economiques: serions nous de simple consommateurs?

    Ce que j’aime chez les auteurs anciens comme Machiavel, Talleyrand, De Gaulle ou Churchill c’est qu’ils se sont appuyés sur l’humain avec ses complexités et contradictions pour bâtir leurs actions politiques. Le XXieme, avec certes les grands monothéismes depuis toujours,à essayé d’adapter l’humain à des modèles théoriques (communisme, nazisme, neo liberalisme, islamisme…) ce qui amène toujours des catastrophes.

    Évitons le péché d’orgueil de penser avoir une vérité applicable à tous, la vie est bien trop complexe pour être mise en équations aussi sophistiquées soit elle.
    Qui veut faire l’ange fait la bête
    Qui veut faire la bête fait la bête
    ça rend humble non? :-)

Laisser une Réponse

*