La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

L’Allemagne pousse l’Europe à intégrer la Turquie !

Par      • 15 mai, 2013 • Catégorie(s): Europe  Europe    

 Cet entêtement absurde et autodestructeur a quelque chose de fascinant ! Cette politique ne fonctionne pas. Les faits le prouvent chaque jour mais on continue simplement pour servir quelques lobbies ! Alors, après la Turquie, la Syrie ? L’Irak ? L’Arabie Saoudite ? le Yémen ?… 


Berlin souhaite voir la Turquie intégrer l'UE

Source : lessentiel.lu

 

Voie Militante Voie Militante

L’Allemagne pousse l’Europe à intégrer la Turquie !
1 vote, 5.00 avg. rating (98% score)

Tags : , , , , ,

23 Réponses »

  1. Bonsoir

    Au delà de la situation même de la Turquie, comment peut-on envisager d’intégrer de nouveaux pays alors que beaucoup d’Etats membres sont en faillites ?

    Je ne rentrerai pas dans le débat turquie-Europe. Juste dire qu’on ne peut pas mettre sur le même plan la Turquie avec le la Syrie L’Irak L’Arabie Saoudite ou le Yémen. Ou alors il faudrait un bon argument lequel ? J’aimerai savoir ….

  2. @Joseph

    Ce que veut dire Yann, c’est que nous sommes dans une course en avant sans fin.

  3. @Denis

    Je ne partage pas ton point de vue, cette course en avant aura une fin :+)

  4. Pour ma part je considère l’intégration de la Turquie comme l’une des meilleure choses que puisse faire l’Europe. Évidement, il faut que cela se fasse intelligemment car c’est loin d’être simple. Je suis malheureusement assez sceptique sur les chances de succès au regard des difficultés internes actuelles et de la politique turque sur le sujet.

  5. @Kelson

    Pourquoi cela serait ce une bonne chose pour l’Europe? son état de déliquescence avancé interdit à mon avis de jouer ce genre de jeu dangereux.

  6. @Kelson

    La Turquie n’est pas dans l’Europe. Elle n’appartient pas culturellement à ce continent. Arrêtons d’être dans le déni permanent de réalité. La Présidence d’Atatürk, c’est seulement 15 années de l’histoire de la Turquie.

    NB Sur ce sujet, je te conseille de lire l’ouvrage extraordinaire de Régis Debray, Éloge des frontières, pour comprendre.

  7. @yann

    Pour moi l’UE est en construction, pas en déliquescence et l’intégration de la Turquie serait un signe de son aboutissement. Aboutissement géographique, historique et géostratégique. Évidement, la situation interne est vraiment loin d’être idéale actuellement…. mais c’est un problème politique qui peut-être tout à fait traiter en parallèle je pense.

  8. @ Denis

    Je suis en général contre les frontières et je ne partage pas ton avis sur la Turquie. Je ne connais pas le livre de Régis Debray. Par curiosité j’ai lu la critique sur Marianne http://www.marianne.net/Eloge-des-frontieres–l-hymne-a-la-resistance-de-Debray_a201381.html. Cela ne donne pas envie :(

  9. @Kelson

    Tu as tort. J’en suis au moins à sa 4e lecture et j’avoue découvrir un point de vue subtil, bien au delà du point de vue de Jean-Paul Brighelli qui me semble être passé à côté du propos central de l’ouvrage.

  10. Tous les pays européens appartiennent à l’Europe. Qu’on le veuille ou non, la Turquie en fait partie.

    Maintenant, vue la situation de l’ Institution ” Europe” il est tant d’arrêter d’en rajouter.

    et puis, il y a vraiment des choses plus importantes et urgentes à régler que cette question.

  11. @Joseph Bernard

    La Turquie fait partie de l’Europe pour 3% de sa superficie, est ce suffisant pour en faire un pays Européen? je doute que sa culture en fasse un pays européen…

  12. @yann

    En quoi sa culture est incompatible avec la notre ? En quoi, géographiquement la Turquie est-ele Asiatique et l’Ukraine ou la Bulgarie Européenne ?

    Ces subtilités d’étiquetage cachent certainement autre chose qu’une vérité géographique

  13. extrait d’une réponse tiré d’un forum yahoo qui relativise ces classification outrancières réductrices et qui arrangent les “puristes jacobins” .

    ” Cet empire, qui a vécu plus de cinq siècles, n’a été ni européen, ni asiatique, ni africain ou plutôt méditerranéen… Il a été les trois à la fois. Historiquement, la Turquie n’a pas été qu’européenne, mais elle ne l’a pas moins été qu’elle ait été asiatique. Elle a dominé des pays aujourd’hui dans l’Union Européenne ou sur le point d’y adhérer : Hongrie, Grèce, Chypre, Slovaquie et bientôt Bulgarie, Croatie, Roumanie et également l’Ukraine. Elle a des relations fortes avec d’autres membres de l’Union, tantôt alliée, tantôt ennemie avec l’Autriche, l’Allemagne, la France , l’Espagne, le Portugal, la Pologne , l’Italie, l’Angleterre et même la Suède.

    Ce n’est pas pour rien que l’on appelait la Turquie au XIXème siècle, « l’homme malade de l’Europe ».

    Alors, sur le plan de l’histoire, La Turquie , en Europe ou en relation avec l’Europe ?

    Si on considère que l’Europe est culturellement fondée sur l’héritage judéo-chrétien, il est difficile d’imaginer la Turquie Européenne mais est ce trop limitatif ?

    Si on considère la langue, le turc n’est pas une langue latine ou grecque mais ce n’est pas le cas de toutes les langues européennes à influence slave ou germanique. Plus largement, le turc n’est pas une langue indoeuropéenne mais ce n’est pas le cas non plus du basque, du hongrois, du finnois et de l’estonien.”

  14. @Joseph

    Tu es en train de te convertir au Hollandisme ou quoi ? ;+)

  15. @Joseph

    Ukraine, Russie sont européens mais pas la Turquie. Affaire de géographie, d’histoire, de culture… on ne peut étendre les frontières de l’Europe définitivement au risque de vider le concept “Europe” de sa substance. Bien sur les américains voudraient que la Turquie soit en Europe pour la vider définitivement de sa substance. Ah l’idée de “l’homo economicus” simple consommateur sans passé, ni présent ni futur ni culture ni appartenance a part celle de mac Do ou de Nike… le rêve néo libéral ultime!

  16. Oh l’insulte première ! aahahah

    Bah…..en fait , j’ai beaucoup de problèmes avec ces notions de frontières abrupts que le système élitiste et bien pensant veut nous imposer selon des critères plus ou moins cohérents qui, surtout, arrangent ceux qui veulent absolument, solennellement et idéologiquement classifier estam…piller et allez j’ose : ” sur-jouer” avec des règles qui, en définitive, les dépassent.

    L’humain ? ca l’arrange dans son intellect qu’on classe et range à sa convenance. Notre culture n’a rien à voir avec la culture Turque ou Perse ? Balivernes ! L’histoire au sein de nos région prouve l’interaction culturelles permanente entre les différents modes de civilisation. La Bretagne d’où je reviens est un exemple flagrant de brassage culturel qui ne se manifeste pas par le métissage, certes, mais qui se reflète au travers le cœur de la région: La musique traditionnelle dans laquelle les sons et les instruments présentent un cousinage fort avec l’orient. C’est un exemple parmi tant d’autres.

    Que l’on puisse affirmer que notre culture est incompatible avec la Turquie est pour moi une hérésie, pire….une provocation éthique à laquelle je ne peux pas idéologiquement souscrire.

    Par contre je partage complétement l’idée qu’actuellement l’ouverture administrative souhaitée par l’Allemagne dans le cadre de l’organisation foireuse qu’est ” L’Europe politique”, Ce serait insulter le peuple turc que de l’embrigader dans une telle folie économique.

    Lorsque je lis que certaines personnes considèrent des cultures ou mode de vie comme incompatible avec une autre, je constate la petitesse d’esprit de certains qui sous prétexte de peur de l’inconnu, s’enferment dans des logiques protectionnistes que je considère à titre personnelle comme indécente et erronées au travers de l’histoire de notre propre civilisation.

  17. Mais c’est vrai…..j’oubliais ! Quel poids ( si je puis m’exprimer ainsi) intellectuel pourrai-je avoir dans la mesure où je m’appelle que ” Joseph Bernard” et non Michel Onfray ? Lui on l’écoute et on s’en inspire car il est reconnu par la nomenclature soviético-culturelle française. …je provoque là….;) ;) ;)

    Alors que moi ? hein, qu’ai-je à offrir comment garantie ou gage culturel et intellectuel ? Hein ? Pet-être pas grand chose….mon métissage ethnique peut-être ? Que diantre ! Au fait, j’espère que le métissage ethnique est compatiblee avec la bonne culture française….celle qui passe du coq à l’âne de la poule au pot ! de l’ouvrier désabusé au président “boite à outil”….de environnementaliste décroissant proche des thèses du “chacun chez soi” au bobo Verts heureux d’une politique écologique ” pousse-mégot” saugrenue ? etc….etc…..etc….

    en plus , je fais des fautes d’orthographe ! L’insulte premier pour le primate intellectuel jacobin et abruti !

    Oui, je le conçois, je n’ai rien de crédible ! Allez, je me tais…. Je précise que tout ceci est à prendre au second degré….Je sais que l’ami D’nis le sait mais toi lecteur patenté et rédacteur de VM, le sais-tu….? Pis! as tu l’humour et l’ouverture nécessaire pour comprendre la dérision au service de l’ouverture culturelle ? Onfray n’en parle pas , certes, mais il n’est pas le seul sur terre a avoir un cerveau et à savoir s’en servir….tu le savais ?

  18. @Joseph Bernard

    Considérer l’autre comme différent ne veut pas dire incompatible ou inférieur et ne m’empêche pas de le respecter et de l’apprécier pour ce qu’il est.

    je n’ai jamais écris que la culture Turque n’était pas compatible avec la notre, j’ai seulement écrit que la culture turque n’était pas une culture européenne donc qu’il était difficile de l’associer à un ensemble qu’on appellerait “Europe”. Je suis pour des accords économiques, culturels et géopolitiques avec la Turquie et pourquoi pas créer un ensemble nommé “Eurasie” mais pas “Europe”.

    Ou plutôt devrait on dire “accord de libre échange Eurasiatique sous domination de l’oligarchie germano-anglo-américaine”. Ne soyons pas naïfs, le but de l’oligarchie allemande n’est pas culturel, il s’agit pour elle d’avoir une main d’oeuvre bon marché afin de maximiser les bénéfices à court terme. Dans cette optique de producteurs à bas coût on pourrait intégrer aussi le Bangladesh :+)
    J’écrivais neo libéral car je pensais à la fameuse cotation de TINA thatcher “La société n’existe pas. Il y a seulement des hommes, des femmes et des familles.” (1987)

    Si un libanais me dit que je ne suis pas moyen oriental et que sa culture n’est pas la mienne, je n’en prend pas ombrage car c’est un simple fait. Cela ne m’empêche pas d’être ami, d’échanger avec lui et d’apprécier sa culture, son vin et sa cuisine :-) justement parce qu’elle n’est pas la mienne. Il serait mensonger de prétendre que le Liban est européen!

    La richesse du métissage c’est justement que c’est un nouveau créé par deux différents, le métissage n’est pas un mélange de deux identiques.

  19. @ Denis

    Je l’ai commandé et j’essaierai si possible d’écrire quelque d’intelligent sur l’expérience de sa lecture :)

  20. @Kelson

    Sa lecture vaut en effet le détour, ouvrage brillant et riche. Mais je ne suis pas objectif car j’aime bien Debray.

  21. Debray ou de force ?

  22. @Joseph

    Y a aussi : de braies ou de force !

  23. Force de bray vive le neufchatel ai poivre et plâtreux ……est ce bien européen le neufchatel ?

Laisser une Réponse

*