La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Brionne : la patte du grand Jean-Louis

Par      • 8 déc, 2013 • Catégorie(s): Brionne  Brionne    

Jean-Louis Destans, un "ogre" politique !C’était l’été 2007. J’étais alors le très “dynamique” secrétaire de la section du Parti Socialiste du canton de Brionne. J’avais demandé audience à Jean-Louis Destans, président du Conseil général, devenu depuis les élections législatives de 2012 député de la 2e circonscription de l’Eure. Lors de cet entretien, j’exposais à Jean-Louis mes intentions d’être candidat aux élections cantonales de 2008 sur le canton de Brionne. Au cours de la discussion, nous évoquions les municipales à Brionne. Il mit alors son veto à la constitution d’une liste en face de celle de l’actuel maire de Brionne, Gérard Grimault, tout en précisant qu’il faudrait disposer d’une liste socialiste pour le coup d’après ! Nous en sommes au coup d’après et les socialistes brionnais auraient l’intention de présenter une liste autonome. Ils en ont évidemment toute la légitimité.

Le coup d’après, ce sont les élections territoriales de 2015 !

La ville de Brionne est une des clés du scrutin de 2015. Jean-Louis Destans aurait l’intention de se présenter sur un canton regroupant Brionne et Beaumont-le-Roger. Comme la loi sur le non-cumul des mandats ne s’appliquera qu’à l’occasion des prochaines élections législatives, le député de la 2e circonscription de l’Eure pourrait continuer de cumuler le poste de Président de Conseil général. En agitant le spectre d’une liste autonome socialiste à Brionne, Jean-Louis Destans cherche surtout à se dégager la route pour les élections cantonales de 2015. Le choix d’Elodie Desrues en tant que co-listière ne relevait donc pas du hasard pur. ;+)

A lire dans le Courrier de l’Eure : Les socialistes veulent rassembler !?

Voie Militante Voie Militante

Brionne : la patte du grand Jean-Louis
8 votes, 5.00 avg. rating (99% score)

Tags : , , , , , , , ,

18 Réponses »

  1. Ce que Raymond Barre appelait le microcosme, d’autres appellent cela la soupe politique et d’autres la magouille des politiques politiciennes.
    Dans tout les cas ce que pensent et souhaitent les habitants importe peu…

  2. - @ denis et philippe:
    “D’abord respecter le vote des brionnais”
    ou la petite histoire du petit dernier PCF qui veut etre le 1er.
    POUR LE RENOUVEAU DE NOTRE VILLE
    BRIONNE RASSEMBLEE EN CONFIANCE

    Mes chers concitoyens,chers amis,

    Souvenez vous,en ce début d’année,je suis allé à votre rencontre,à votre domicile afin de vous remettre personnellement par écrit les raisons qui en responsabilité m’ont conduit,faute d’avoir été entendu pendant 5 ans,à me retirer du “gouvernement municipal”
    Je veux ici remercier du fond du coeur toutes celles et tous ceux de tous les quartiers de BRIONNE et de toutes tendances politiques qui m’ont accueilli chaleureusement.les brionnais sont intelligents et clairvoyants.ils veulent rompre avec le système d’une mairie sous influence devenue au fil des ans le siège d’un parti minoritaire qui prétend vouloir exiger tous les pouvoirs sans tenir compte de votre vote exprimé ces dernières années à 4 reprises.les élections de mars 2014 doivent etre un moment de vérité.BRIONNE va mal,notre commune est malade d’une gestion aventureuse et à courte vue.C’est pourquoi je vous confirme avec la force que me donne la connaissance et l’expérience de l’action municipale brionnaise que pour le sursaut et le renouveau de notre ville,une volonté enthousiaste et collective est en marche avec une équipe largement ouverte,compétente,celle d’une nouvelle gauche,d’une autre gauche,citoyenne plutot que partisane,tolérante,unitaire et rassembleuse.cette nouvelle équipe est la seule en capacité de réussir l’alternance nécessaire pour BRIONNE.Cette alternance comme le renouveau de notre ville ne viendrons pas des appareils politiques mais des citoyens.
    La droite UMP de BRIONNE a pendant 5 ans abandonné ses responsabilités comme ses électeurs.Ses silences au conseil municipal,son immobilisme sans aucune contre-proposition l’on décredibilisé.Comment en effet expliquer l’invraisemblable ballet des démissions à répétition des élus de droite dès le début de ce mandat.En désertant du conseil municipal,ces élus éphémères après 6 ans d’inaction sont co- responsables du déclin de notre ville
    En mars 2014 vous allez en responsabilité vous prononcer librement.3 listes seront présentes pour solliciter votre confiance pour 6 ans .ce n’est pas l’apocalypse annonçée mais une chance pour la démocratie.L’alternance tranquille parceque citoyenne,par votre vote dans l’isoloir se fera à gauche ou ne se fera pas.Brionnaise,Brionnaise,du plus jeune au plus ancien,avec calme mais détermination je vous appelle à saisir ce moment républicain pour qu’ensemble nous retrouvions,rassemblés et unis pour BRIONNE QUE NOUS AIMONS
    le bon chemin,celui du progrès perdu depuis trop longtemps.
    Veuillez croire mes chers concitoyens et amis en l’expression de mes sentiments dévoués et trè cordiaux.

    Yvon LE LEPVRIER

    Ancien 1er maire-adjoint
    vice président de l’interco du pays brionnais

  3. Bonjour,
    donc si je comprends bien, la ville de Brionne est gérée par des idéologues communistes aveugles qui ne respectent pas le vote des Brionnais…. Ah bon ?
    La situation était formidablement positive lors de la dernière campagne municipale de 2008, où les camarades socialistes et communistes faisaient corps, et s’est dégradée de façon spectaculaire ces derniers temps (sûrement après le départ d’Yvon après une trentaine d’années au sein de ce même conseil municipal).
    La droite est tout aussi coupable par son inaction, depuis 30 ans qu’elle n’a pas géré le moindre centime du budget municipal, elle est forcément fautive de cet effondrement prémonitoire.
    Il ne reste donc plus que les gentils socialistes brionnais, qui eux, n’auraient pas de casseroles (les plus anciens gardant un souvenir ému du passage de F. Loncle à la tête de notre ville)… pour proposer une alternance “tranquille” assurément Mitterandienne (à condition de saisir dans le calme ce moment républicain évidemment).
    Les électeurs brionnais, flattés avec concupiscence (électeurs intelligents et clairvoyants) dans ces quelques lignes, apprécieront.
    En général on aime la liberté de ton d’Yvon.
    Là, en revanche, on est dans le mélodramatique et dans une absence totale de programme d’action municipale pour les années à venir.
    Eu égard à ton CV, on te pardonne Yvon, mais il faudra quand même changer de registre pour nous convaincre.

    Bonne chance quand même.

  4. @Yvon

    Je rejoins le propos de David en rappelant ton attitude “hostile” à la constitution d’une liste socialiste en 2008. Certes, à l’époque, tu n’étais pas au PS et tu nous rappelais que Brionne se gagnait en faisant l’union des forces de gauche. Qu’est-ce qui a donc pu changer aujourd’hui ? Mais ce que j’ai du mal à comprendre, c’est ta dénonciation d’un appareil alors que tu appartiens aujourd’hui à un autre appareil.

    Dernière remarque : tu suggères que le déclin de Brionne serait l’œuvre de l’actuel maire de Brionne. Mais, à ma connaissance, il n’était pas seul à gouverner cette ville au cours de la dernière mandature. Et, pour ma part, je doute qu’un UMP ou un PS ait pu faire beaucoup mieux dans un contexte qui était tout de même quelque peu singulier.

  5. - @ david:
    bonjour david .tu as raison il faut changer de registre,on est d’accord non pas pour convaincre mais expliquer en détail un bilan dont l’inventaire des engagements non tenus et des promesses non réalisées par le maire sortant est impressionnant et spectaculaire. changer de registre c’est s’engager à ce que ce soit cette fois ci enfin un projet nouveau construit par les citoyens eux meme et non pas les partis.ce projet avec et pour les brionnais sera sous peu soumis à l’approbation des électeurs par une équipe très diverse et largement ouverte dont les membres indépendants de tout parti politique sont de très loin les plus nombreux y compris dans un exécutif municipal resserré.Pour moi,c’est celà changer de registre,de méthode,de travail en confirmant que pour nous socialistes la future tete de liste sera celle choisie démocratiquement par l’équipe.elle pourrait etre une personnalité locale connue pour ses activités dans la vie associative brionnaise et pour ses compétences professionnelles.pour finir ,utile de rappeler que le maire sortant et moi avons un point commum: nous avons l’un et l’autre été candidat la meme année,1977.il ne s’agit donc pas de moi mais de la renaissance d’un conseil municipal qui ne soit plus sous anesthésie générale.
    cordialement à toi.
    yvon.
    se rassemblement citoyen pour le renouveau de BRIONNE est une réalité ,il s’amplifie chaque jour qui passe.

  6. -@ denis:
    qu’est-ce qui a bien pu changer ? demandes tu . le maire sortant en refusant brutalement et à 3 reprises d’accorder sa confiance à bruno TROYARD,jeune et nouvel élu socialiste afin d’assurer et le rajeunissement de l’éxécutif et le changement générationnel que ma démission devait permettre à déchiré les accords déjà à minima de 2008 (2 adjoints ps pour un exécutif de 8 y compris le maire).pire,en décrétant sur un coin de table en quelques minutes une seule vice présidence (com.com) au PS ,1er parti de BRIONNE contre 3 au groupe communiste toujours battu par la droite il a rejeté la proposition de rééquilibrage (2-2) raisonnable et juste des élus socialiste.
    je te le demande cher denis ,quel républicain,quel socialiste pourrait accepter qu l’on s’essuie ainsi les pied sur le suffrage universel.
    s’agissant de 2008 je te renvoie à ta déclaration de candidature (décembre ?). aux cantonale -:))
    bonne journée

  7. -rectificatif (erreur,excuses) exécutif : le maire + 8 adjoints = 9 au total pour seulement 2 adjoints ps et en janvier 2013 1 seul adjoint ps sur 7.

  8. Bonjour Yvon.
    Le scrutin à venir va être intéressant. Trois listes proposées aux Brionnais et une joute qui ne laissera pas indifférent.

    En 2008, je pense que les électeurs brionnais étaient prêts pour l’alternance et décidés à ne pas reconduire l’équipe sortante. Il a fallu tout le talent politique (avec tout ce que cela implique de vices et de vertus) de Gérard Grimault et de ses proches collaborateurs (administratifs et colistiers) pour éviter de perdre ces élections (de même que notre inexpérience). Le maire sortant a remporté les élections par KO avant même le premier tour de scrutin.
    Les électeurs brionnais l’ont reconduit par défaut.

    En 2014, il faudra donc éviter le TSGG (Tout Sauf Gérard Grimault) comme cela semble être le cas actuellement. D’oppresseur il devient oppressé et utilise le registre de la victimisation tel un orfèvre (pour paraphraser une remarque de Denis). Dans ce cas de figure, il est presque “imbattable”.
    Il faudra prouver aux Brionnais que le PS peut proposer une alternative de Gauche à une politique de Gauche déjà effective depuis longtemps à Brionne.
    Là aussi, comme Denis l’expliquait, pourquoi, dans ce cas de figure ne pas accorder sa confiance à ceux qui incarnent le mieux cette politique, à savoir Gérard Grimault et ses proches.
    En quoi E. Desrues, première édile de la ville de Brionne trouverait des solutions à une conjoncture difficile ?
    Il faudra expliquer aux Brionnais pourquoi d’anciens élus socialistes sortants, qui n’ont pas toujours brillé par leur assiduité, ont décidé de faire leur come-back.
    Enfin, il faudra convaincre les Brionnais qu’il ne s’agit pas d’une énième tentative de rapport de force entre PCF et PS à Brionne, où le suffrage appartient à des formations politiques et non à des électeurs (“on a fait tant aux législatives, donc tu me dois tant de postes”, etc…).
    Un 2e tour gauche-droite à Brionne se solderait inévitablement à un accord à “la je t’aime moi non plus” (pacte socialo-soviétique) où le principal enjeu serait le rapport de force entre le maire et ses adjoints.
    Les électeurs brionnais auront une fois de plus le sentiment d’avoir été pris en otage.
    Enfin, et c’est le plus désagréable, la clé du scrutin aux municipales de Brionne est aussi celle de la collusion entre vie privée et vie municipale.
    Cette dernière est une question vitale car elle permet à des élus de ne vivre que des indemnités inhérentes à leurs fonctions ou bien d’engager des proches dans les services municipaux (tous ayant le point commun d’être en situation d’échec dans leur vie professionnelle). Ceci expliquant l’intensité mise dans une campagne où l’on risque de perdre bien plus qu’une simple élection…

    Yvon, je te réitère mes encouragements, tu as l’expérience des joutes municipales et tu sais qu’on en sors pas totalement indemne (surtout quand on a des convictions et qu’on aime sa ville).

  9. Bonjour. Merci d’aborder ce sujet, on nous a demandé d’être patients, que des négociations allaient être mises en place avec les Fédé . : J.L Destans , Marc Antoine, Elodie, Ahmed et le maire sortant, Valery Beuriot accompagnés de 2 cadres fonctionnaires de la ville (qui aussi de la section PC du canton) .
    Dés le départ, j’ai signalé à la section PS de Brionne que Noël était le 25 décembre …. et que de toute façon le maire sortant et son entourage ne voulait pas d’un 50/50 ET SURTOUT pas dans l’exécutif . Tout ça c’est du bla bla BLA … en plus le maire sortant ne voulait surtout pas sur sa liste le ” vilain petit canard ” qui a osé se mettre il y a 6 ans sur la liste de l’opposition – (pour une personne qui se dit rassembleur et maire de tous les Brionnais ; JAMAIS un bonjour depuis ces fameuses élections …. une ignorance totale) . Toutes ces réunions avec le maire sortant et Valéry n’étaient en fait que le prétexte à nous faire prendre du retard . Donc nous avons voté pour que le processus aille au maxi des négociations : résultant au bout de 5 mois – refus total d’une union équilibrée . 5 mois de perdus mais pas vraiment car avec Yvon Le Lepvrier et d’autres que la section , nous avons travaillé le sujet des municipales , pour que nous soyons prêts.
    Si la fausse alliance avait abouti, je me serais retirer , il est inconcevable que je sois sur la même liste que le maire sortant. Les Brionnaises et brionnais n’auraient pas compris.

  10. j’ai oublié de conclure
    Donc tout ça c’est de la politique et moi la politique je découvre , mais j’ai la chance d’apprendre vite. L’avenir nous dira si j’ai raison.
    Jacky Dufour
    Conseiller Municipal
    Membre de la Com Com

  11. @Jacky

    Et pour le 2e tour ? Bises.

  12. @Denis
    on verra en temps voulu
    @David
    merci de ton soutient a Yvon
    tu est sur de ne pas avec d’adresse a Brionne (humour) mais c’est une question !!!

  13. Salut Jacky,
    je n’ai pas compris ta question.
    J’ai quitté le canton de Brionne et suis donc passé à l’ouest… :). Du coup je vois les choses un peu plus objectivement.
    Il m’arrive d’aller faire du tourisme à Brionne. Je trouve magnifique les fenêtres en plastique installées sur la Maison de Lorraine. Vive le progrès.
    Si GG t’ignore, c’est qu’il te craint…. J’ai le sentiment, dans tes propos, que tu vas être candidat à la candidature… Fonce !

  14. @ Jacky,
    PS : je n’ai pas écrit que je soutenais Yvon…

  15. @david
    Pour répondre à la question de : si tu as une adresse à brionne : c’est de l’humour , je sais bien que tu as déménagé , mais cela m’aurait plus . Je ne pense pas que GG craint qui que ce soit surtout pas moi . C’est de l’intimidation . Pour ce qui est du candidat à la candidature, tu as lu dans la presse que ce sont les 27 colistiers qui choisiront leur tete de liste . Donc laissons le temps au temps . Pour le soutien à Yvon j’ai confondu soutien avec le mot “encouragement”mille excuses . A plus

  16. - david :
    bonsoir david.il ne s’agit pas de soutenir un tel ou un tel.il s’agit de s’inscrire,de s’engager dans un mouvement.nous,citoyens et administrés brionnais, sommes en train de créer,oui,j’ose le dire,le big bang de la vie politique brionnaise.relis bien ce que j’écris dans mon commentaire du 10/12.à 08h20.plus précis encore,notre tete de liste ne sera pas forçément un encarté PS,mieux,nous ne le souhaitons pas.
    ce qui apparait de toute évidence,ce qui crève les yeux dans la démarche de nos concurrents de la gauche radicale c’est l’archaisme d’une stratégie politique uniquement électoraliste du siècle dernier, au nom d’une union PC/PS irréelle, et totalement décalée.
    quand je lis et relis les écrits ou déclarations du maire sortant je suis encore en 2008,en 2002,en 1995 avec “les memes mots ,toujours les memes,dont le trop fameux “large rassemblement à gauche” qui ne trompe plus personne.
    rappel “historique”: en 2014 “l’union de la gauche”sera au pouvoir depuis 50 ans,1 demi-siècle ! georges BEUVAIN ayant été élu conseiller gal en 1964,puis maire de BRIONNE en 1965,année de mon arrivée à BRIONNE. j’ai été élu dès le 1er tour en mars 1977,le maire sortant de brionne étant également candidat mais non élu.depuis,+ de 40 ans pour les élections cantonales les brionnais n’ont connu qu’un seul candidat du PCF,le maire sortant.tous ceci au nom du rajeunissement de la classe politique et du changement générationnel que pour ma part je veux continuer à promouvoir et défendre pour ma famille politique,la gauche non communiste, quelques que soient les difficultés et les innombrables
    petites manoeuvres et coups tordus de toutes sortes.
    je finis: en 1969,lors de ma 1ère leçon de conduite en R8,blanche – 3 vitesses,mr PAWELEC (auto école brionne)m’a dit ceci: Mr LE LEPVRIER pour etre un bon conducteur il faut 2 choses: regarder dans le rétroviseur et regarder LOIN DEVANT. je ne l’ai jamais oublié et j’ai bien fait car je n’ai jamais eu d’accident !
    s’agissant des municipales et après bilan du gouvernement municipal sortant,une question simple à l’intention de tous les brionnais : STOP OU ENCORE ??

  17. Bonjour.
    Jacky, j’encourage tous ceux qui souhaitent le meilleur pour Brionne, à se mobiliser. Si je vivais encore dans la commune, je ne sais pas si je le ferais. J’aime autant cette ville que je la déteste.
    Il y a 6 ans, Jacky, tu avais fait le bon choix. Garde tes convictions.

    Yvon, tout ce que tu évoques ici n’est que la résurgence de ce que nous affirmions il y a 6 ans. Pourtant, à l’époque, on était loin de faire consensus. J’avais horrifié GG en 2008, en déclarant dans la presse, que son troisième mandat serait une catastrophe pour la ville de Brionne… J’avais à peine exagéré (un peu quand même).
    Précisions, aux cantonales, GG ne se présente pas sous la bannière PCF.

    PS : nous avons eu le moniteur de conduite mais il n’avait plus sa R8…

  18. - @ david:
    BRIONNE n’est pas BERNAY ou le “front de gauche” porte ses couleurs sans honte….. ici la 1ére réunion publique du front de gauche conduite par le maire sortant et son 1er adjoint s’est déroulée dès le mois de juin avant que le bilan du maire sortant sur 16 pages payées par le contribuable ai été diffusé….9 mois avant les élections,le 15 juillet !!! .( explication: réalisation et diffusion interdite à compter du 1er septembre,d’autant qu’il y est question du programme de 2008).du jamais vu,j’en suis tombé de ma chaise -:)).
    donc depuis sur la page d’accueil du site officiel du front de gauche BRIONNE les sigles “front de gauche” et PCF ont tout simplement disparu.NO COMMENT !.

Laisser une Réponse

*