La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Adieu Philippe !

Par      • 10 mar, 2013 • Catégorie(s): Haute-Normandie  Haute-Normandie    

C’est dans une belle lumière que nous nous sommes recueillis, hier midi, nombreux, en l’église de Gisors pour accompagner Philippe à sa dernière demeure. Il y eut tout d’abord les mots de Marcel Larmanou. Sobres et concis. Puis ceux de Martine, sa femme, et  de Pauline, sa fille, lisant Saint-Jean. Je retiens aussi de cette belle cérémonie le poème “Recueillement” de Baudelaire, lu par Roger Brunet et la chanson “Tu aurais pu vivre” de Jean Ferrat, lu par Bernard Benat.

Nous étions cinq blogueurs présents. Il y avait là Alain Rey, Christian Renoncourt, Eugène Gimenez et Michel Boulleveau pour Un autre Gisors,  moi-même au titre des rédacteurs de Voie Militante. Pour ceux qui n’ont pas pu être présents, sachez que la femme et la fille de Philippe ont été particulièrement touchées par vos nombreux témoignages.

Recueillement, de Charles Baudelaire

Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille.
Tu réclamais le Soir ; il descend ; le voici :
Une atmosphère obscure enveloppe la ville,
Aux uns portant la paix, aux autres le souci.

Pendant que des mortels la multitude vile,
Sous le fouet du Plaisir, ce bourreau sans merci,
Va cueillir des remords dans la fête servile,
Ma Douleur, donne-moi la main ; viens par ici,

Loin d’eux. Vois se pencher les défuntes Années,
Sur les balcons du ciel, en robes surannées ;
Surgir du fond des eaux le Regret souriant ;

Le Soleil moribond s’endormir sous une arche,
Et, comme un long linceul traînant à l’Orient,
Entends, ma chère, entends la douce Nuit qui marche.

Tu aurais pu vivre encore un peu

Voie Militante Voie Militante

Adieu Philippe !
4 votes, 5.00 avg. rating (99% score)

Tags : , , , , ,

Laisser une Réponse

*