La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

De Canfin à Le Pen en passant par la Hollande, avec mes sabots dondaine

Par      • 30 nov, 2012 • Catégorie(s): Points de vue  Points de vue    

Dimanche soir, alors que je me rendais à Lille, j’écoutais Pascal Canfin, invité de l’émission Tous Politique sur France Inter animée par Thomas Legrand . En cas d’insomnie, la voix du ministre EELV du développement durable vous aidera à vous plonger dans un profond sommeil ! Hier matin, Marine Le Pen était l’invitée de Patrick Cohen (Patou pour les intimes). Elle n’avait strictement rien à dire, reprenant ses quelques banalités habituelles. Paroles, paroles, paroles, nous disait-elle…

Pharaons ou rois fainéants ?

A quoi ont pu donc servir les 14 années de règne de François Mitterrand ?Jacques Chirac vient de prendre hier 80 ans et je me demandais si le personnel politique avait toujours été aussi nul. Je me remémorais alors Mitterrand-Rocard. Mitterrand est mort. Rocard n’est plus que l’ombre de lui-même. Qu’est-ce qui a bien pu changer depuis cette époque où la politique nous passionnait ? Nous ? Le monde ? Eux, les politiques ?

Le dépeçage du politique par le politique nous l’a ramené à son statut d’être humain ordinaire, normal, presque banal. Là où Pompidou régnait en maître sur la France, Sarkozy a pendant 5 ans brassé de l’air, pour nous faire croire à sa capacité d’agir et d’être. L’illusion n’aura duré que 5 petites années. Mitterrand, Chirac avaient compris que tout cela ne servait pas à grand chose. Il fallait laisser du temps au temps pour accompagner l’ennui mortel du temps qui passe ! Ils ont fait deux mandats… pour rien.

Les petites oreilles d’Albert Camus entendaient si bien le monde !

La vocifération a pris le pas sur le débat. Alors que les utopies nous permettaient hier de donner sens à toute cette écume, c’est aujourd’hui l’appât du gain et aussi l’instinct de survie qui conduisent notre quotidien. Plus que jamais, nous avons ce devoir de nous réintellectualiser pour que nos petites oreilles – à l’image de celles d’Albert Camus – nous permettent de réentendre et de réenchanter le monde.

Voie Militante Voie Militante

De Canfin à Le Pen en passant par la Hollande, avec mes sabots dondaine
2 votes, 5.00 avg. rating (99% score)

Tags : , , , , ,

3 Réponses »

  1. Si les Partis servaient à exprimer des convictions, ça se saurait. Depuis longtemps les partis politiques ne servent pas à grand chose d’autre qu’à conquérir le pouvoir, à distribuer les investitures, et à capter les subventions publiques. C’est pour celà que EELV s’est débarassé de Nicolas Hulot, qui vient d’ailleurs de distiller ses convictions pour inaugurer le débat national sur la transition énergétique, dans : http://www.leparisien.fr/politique/hulot-notre-dame-des-landes-est-un-investissement-archaique-27-11-2012-2360163.php

  2. Les Ors de la “république” et les privilèges, LA motivation première des fossoyeurs de LA Politique. Victor HUGO, un discours !

  3. @dominominus

    Étonnamment, je n’ai jamais aimé lire Victor Hugo. Son écriture m’a toujours profondément ennuyé.

Laisser une Réponse

*