La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Apple : une pomme pourrie ?

Par      • 7 oct, 2011 • Catégorie(s): Mémoire  Mémoire    

Dans 200 ans, les hommes continueront de lire Platon, d’admirer les tableaux de Manet. Ils ne se souviendront sans doute pas des objets de Steve Jobs. Dans 20 ans, nous continuerons à utiliser le presse-purée et la cocotte-minute. L’iphone ne sera qu’un très lointain souvenir, figurant dans les expositions du Grand ou du Petit Palais.

J’entendais, hier, Philippe Starck évoquer la mémoire de Steve Jobs. Selon notre pataphysicien de l’hypermodernité, la force du co-fondateur d’Apple était de nous vendre un “univers mental”. Or, qu’est-ce qu’un Macintosh ou un iMac, au juste ? Un simple ordinateur entre 20 et 40% plus cher qu’un autre ! La force du marketing est de nous faire croire que les objets que nous possédons nous déterminent, nous qualifient aux yeux des autres, qu’ils nous rendent différents alors qu’ils nous banalisent.

J’ai toujours eu du mal à dissocier la personnalité de Steve Jobs de la manière dont étaient fabriqués les objets de la marque Apple, produits en masse par des “esclaves” chinois ! Souvenez-vous des photos de Lu Guang. Nous avons les morts que nous méritons. En pleine réécriture d’un nouveau testament, Steve Jobs nous disait : “Ayez faims, soyez fous“. Steve Jobs était un homme de notre temps ! Il n’était qu’un apôtre béat de plus  de l’hyper-consumérisme qui ravage notre humanité.

La Chine selon Lu Guang

Crédit photos : Lu Guang

Voie Militante Voie Militante

Apple : une pomme pourrie ?
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Tags : , , , , , , , , , , ,

12 Réponses »

  1. Il était évident que le concert de louanges idiotes auraient son contraire. Ce que tu écris décrit une réalité, c’est évidemment un peu plus complexe que cela car rien n’est tout noir, ni tout blanc mais il est évident que l’on ne peut s’empêcher de penser, à travers cet élan de religiosité capitaliste, à ce qu’est la réalité d’Apple pour ceux qui fabriquent leurs produits. Mais bon, tu le sais bien, les gens s’en foutent, pourvu qu’ils aient des applis gratuites… C’est triste mais c’est comme ça… je suppose qu’on ne manquera pas de te traiter de démago… Quand on énonce une réalité sociale, on finit toujours avec cet adjectif autour du cou.

  2. @Denis

    C’est vrai que son clip “Ayez faims, soyez fous“ est un superbe exemple de storytelling! j’utilise cet anglicisme volontairement à la place de “récit” car cela est réduit à la vente de soupe politico consumériste de notre époque. Je ne voulais pas souiller le beau mot “Récit” fondateur de culture et d’humanité :-)

  3. @Dorham

    Je suis resté un garçon “simple”.

  4. Merci pour ton billet, ça fait du bien de lire autre chose dans le catéchisme consumériste ambiant!

  5. Et que dire du bon vieux couteau suisse, alors? Pas besoin d’en parler, dans 100 ans on l’utilisera toujours nom d’une pipe!

  6. A Denis
    Toute la presse a repris béatement l’avis dithyrambique d’Obama : “”il était l’un des plus grands inventeurs, assez courageux pour penser différemment, assez audacieux pour croire qu’il pouvait changer le monde, et assez talentueux pour le faire”, dont on comprend l’enthousiasme : en cette période pré-électorale américaine très marquée par la crise économique post-financière, il est bon de vanter le génie entrepreneurial et financier des USA (we are the bests).
    Alors merci pour ce billet qui nous fait du bien, comme celui de Daniel Schneidermann qui titille les consomm’acteurs addicts des gadgets inventés par Jobs : http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=12204
    Je retiens surtout que Jobs fut jusqu’au bout un vendeur génial car l’IPhone 4S présenté mardi dernier sort à 15 dollars des usines chinoises et sera vendu entre 200 et 400 dollars selon la capacité mémoire (16 à 64 Giga, ça tourne en boucle aux infos) !
    Tout aussi géniales, selon : http://www.macgeneration.com/tags/samsung-v-apple , deux violations de deux brevets sur la 3G, qui font que le groupe coréen Samsung vient d’émettre une requête en injonction à Paris et à Milan, pour bloquer le lancement de l’iPhone 4S en France et en Italie, suite d’autres conflits entre les 2 marques.

  7. si ça c’est pas du post racoleur …
    j’ai un peu de mal à voir le lien antre apple et l’hyperconsummerisme ambiant, ou alors c’est de toute société commercial dont tu veux parler? Et dans ce cas tu fait d’Apple un généralité (ce que je veux bien comprendre). Mais je trouve ça bien réducteur, l’informatique compte qu’on le veuille ou non, etApple à quand même bien oeuvrer pour démocratiser son utilisation.

    je passerais outre les piques totalement gratuite à base de “un macbook c’est 20% plus chèr qu’un PC carrouf”!

  8. @codeZ

    Racoleur ??? J’avais plutôt la sensation du contraire, dans tout ce magma de logorrhée déférente autour de la mort d’un brillant marketeux ! Je te conseille vivement de prendre un RDV avec un ophtalmo qui vit aux États-Unis. Il s’appelle Réné Girard et il sait corriger la vision que nous pouvons avoir du passé ou de l’avenir. Quand je parlais de tout ce travail d’identification à la marque…

  9. Steve Jobs n’était-il pas avant tout un grand capitaliste ? Pour une fois assez d accord avec toi ! Et pourtant toute la gauche l’encense, etrange, non ?

    http://corto74.blogspot.com/2011/10/la-mort-dun-grand-capitaliste-steve.html
    cordialement,

  10. @corto74

    Oui, c’est le monde à l’envers !

  11. @Denis,

    Tout à fait d’accord avec toi.

    Steve Jobs a été un génie du marketing, un homme capable de rendre indispensables des produits qui, à priori, ne servent strictement à rien comme cette merveille qu’est l’Ipad.

    Mais de là a sombrer dans l’idolâtrie….

    Ceci dit, n’oublions pas non plus que c’est la France qui a inventé la carte à puce, le micro-ordinateur (MICRAL) et Internet (le Minitel).

    Malheureusement, nous sommes absolument nuls en marketing.

  12. @Patrick

    Oui, en effet, la France était dans le début des années 90 une “puissance” de l’informatique mondiale.

Laisser une Réponse

*