La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Panurgisme 2.0

Par      • 19 jan, 2013 • Catégorie(s): Informatique et Internet  Informatique et Internet    

Il y a de cela quelques temps, j’attirais votre attention sur le fait que le fond de notre casserole perd ! Je vais une nouvelle fois vous resservir le couvert.

Le fond de la casserole perd !Hier, comme la moitié de mes étudiants étaient équipés de MacBooks et que je ne dispose pas de compétences particulières en environnement Mac, nous recherchions la façon d’exécuter une commande. Mes gaillards disposent de matériels dont ils ne connaissent strictement rien quant au mode de fonctionnement ! C’est d’ailleurs le cadet de leur souci. C’est alors que l’un d’entre eux me dit avoir trouvé la solution. Il était allé sur Google. Je regardais alors la solution pour en expliquer le fonctionnement à mon assemblée. Je décomposais alors la commande en deux instructions distinctes. Et c’est alors que l’étudiant s’esclaffa : “Mais, ça ne peut pas marcher !“.

Je venais de comprendre qu’il avait exécuté sur sa machine une commande dont il ne comprenait même pas le sens. On aurait pu lui dire aussi de se jeter dans la Seine. Ohhh, ce n’est pas un cas exceptionnel et le fait qu’il soit jeune ne constitue pas en soi une circonstance aggravante. Il y a quelques temps, j’ai eu l’occasion de discuter avec un “informaticien” âgé de près de 45 ans qui recherchait à faire au travers d’exemples trouvés sur Google ce qu’il avait déjà pu faire par lui-même il y a de cela quelques mois. Il n’en a aujourd’hui même plus la mémoire. L’utilisation de Google est tout bonnement en train de le liquéfier.

Les moteurs de recherche sont de fabuleux outils, qui demandent toutefois à ce que nous soyons à peu près “finis”.  Attendons-nous au pire !

Crédit photos : Jean-Pierre Serrier,

 

Voie Militante Voie Militante

Panurgisme 2.0
3 votes, 5.00 avg. rating (99% score)

Tags : , , , , ,

2 Réponses »

  1. L’époque ne fait rien à l’affaire ; au XVIe comme au XXIe, mieux vaut avoir une tête bien faite (à défaut d’avoir une tête bien pleine).

  2. l’affaire est compliquée. Sans doute manquent-ils de la saine curiosité de vouloir comprendre et de s’autonomiser. Ca c’est caractériel. Ils veulent paraitre avoir de gros bras… c’est culturel.
    ah quand des cours d’informatique à l’école, comme on apprend à écrire et à lire ? Comme il n’a jamais été enseigné la “lecture” de l’image.
    Ils ont peur de la technique. Cependant un progrès : on entend moins le “la machine ne veut pas faire ça” très courant années 80 et 90. Quoique récemment je l’ai entendu d’une bibliothécaire. Je lui ai répondu (tout en éclatant de rire) qu’un humain avait mal programmé le logiciel. Elle a eu du mal à se faire une raison. J’ai donc du par 1 ou 2 questions rapides comprendre où ça avait “péché”. Et là j’ai pu lui dire : c’est en faisant référence à telle donnée que la programmation est mauvaise. Un grand silence, regard dans le vague… je crois qu’elle a fini par l’accepter.

Laisser une Réponse

*