La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La googlelisation des esprits

Par      • 20 Avr, 2008 • Catégorie(s): Informatique et Internet  Informatique et Internet    

Google est de mon point de vue le symbole de l’accélération de la mondialisation et de la destruction des éco-systèmes et de la diversité dans tous les domaines au nom d’une gratuité qui n’est que la face visible d’un hyper-capitalisme auto-destructeur.

Quelques chiffres !

Selon Comscore, la part de marché de Google dans l’utilisation des moteurs  de recherche est de 62.8% au niveau mondial. Aux Etat-Unis, Google représente à lui-seul 59.2% de la recherche. En France, selon Xiti, Google capte 89.75% de la recherche. Le modèle économique de Google s’appuie sur les liens sponsorisés et les publicités liées aux techniques d’affiliation qui jonchent les sites visités. Malgré un recul sérieux, Google capte 71.1% des liens sponsorisés. Or, à l’instar de la télévision en charge de préserver du temps de cerveau disponible, la publicité génère 20% des visites Web.

Il y a de quoi être inquiet dans la mesure où la production des résultats liés à une combinaison de mots-clés ne fait l’objet d’aucune volonté de transparence de la part de Google. L’indicateur de popularité d’un site, le PageRank, ne signifie plus forcément grand chose. De fortes suspicions ont été évoquées sur Internet concernant le tropisme de Google à privilégier des sites de langue anglaise. Par ailleurs, pour des raisons économiques, l’éditeur n’hésite pas à déclasser – on parle de déréférencement – les sites en affaissant leur ranking de façon artificielle au prétexte d’arguties qui n’ont de réalité que celle d’amplifier une expansion à caractère monopolistique.

Comme les chinois avec Baidu, La France et l’Allemagne ont parfaitement compris l’enjeu en finançant hélas deux projets différents. Pour l’Allemagne, ce sera Theseus; pour la France, Quaero. Dommage que nous soyons à ce point infoutus de nous entendre. L’Europe avance à reculons dans ce domaine aussi.

Les bénéfices de Google  de 4.2 milliards en 2007 ont augmenté de 37% par rapport à 2006.

Nous en avons déjà parlé dans ce blog…

 Autres éclairages

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

4 Réponses »

  1. Il est clair que le monopole de Google est dangereux. Mais, il est de loin le moteur le plus pertinent et efficace. Difficile de s’en passer.

    De là à dire que Google est « le symbole de l’accélération de la mondialisation et de la destruction des éco-systèmes et de la diversité dans tous les domaines au nom d’une gratuité qui n’est que la face visible d’un hyper-capitalisme auto-destructeur ». Je trouve cela exagéré, surtout sans détailler plus cette affirmation.

  2. Quand j’ai commencé en 1997-1998, nous utilisions de très nombreux annuaires et moteurs. Il y avait un véritable éco-système, une grande diversité. Et puis, il y a eu les rachats effectués par Yahoo alors que Google émergeait. Aujourd’hui, en France, Google représente 90% des requêtes en matière de recherche. C’est hallucinant. C’est un peu comme les jeunes du monde qui achètent du Nike. On s’identifie à une marque avant de chercher ailleurs s’il y a mieux.

    La concentration n’a fait que détruire les algorithmes qui étaient utilisés auparavant. Parce qu’ils étaient moins bons ? Google serait meilleur ? en matière de pertinence, je vous incite à utiliser les métamoteurs. Là, je parlerais véritablement de pertinence.Le problème, c’est qu’à part de vieux internautes comme moi, ils ne sont même plus connus.

    Google n’est pas apparu par hasard, même s’il m’arrive de croire au mythe de l’entrepreneur schumpétérien. Il y avait une nécessité. Certes, ils ont su répondre le plus vite à l’exponentiation de la surface du Web. Il semblerait d’ailleurs que Yahoo dispose d’un index légèrement plus gros et surtout beaucoup plus bavard que celui de Google, d’où cette sensation d’une certaine forme de pertinence. Ca dépend de ce que l’on recherche. Il suffit d’utiliser la commande link:www.blogasty.com sur les deux moteurs pour s’en convaincre.

    Désolé si mes formulations demeurent énigmatiques et surtout quelque peu apodictiques.

  3. Désolé Denis, mais malheureusement Google est le moteur de recherche le plus pertinent qui existe (surtout pour qui s’est utilisé toutes ses ressources)
    d’ailleurs il a tué tous ses prédécesseurs (Altavista, Copernic…) et j’en passe.
    Le vrai problème qui se pose est comment une entreprise qui a ses débuts se posé comme un chantre de la gratuité et d’une économie alternative s’est mué en une pieuvre monopolistique et capitalistique.

  4. Je vous recommande les outils suivants pour juger de la pertinence :

    Kartoo
    Clusty
    WebCrawler
    DogPile
    MetaCrawler
    Sproose
    IxQuick
    Copernic
    Excite
    Mamma
    Info.com

    Et puis qui dit que la pertinence est toujours souhaitable ! J’aime aussi que les moteurs bavardent un peu.

    Voir Bloginfo

Laisser une Réponse

*